Politique

Affaire manifestation togolaise au Ghana : L’affaire est renvoyée en février prochain

En novembre 2017, les togolais de la diaspora au Ghana ont eu des démêlés avec la justice de leur pays d’accueil. C’était suite à une manifestation organisée par les togolais vivants au pays. Les autorités judiciaires estiment que les manifestants ont font fait fi des recommandations de la police.

Les tracasseries judiciaires dans lesquels sont engagés les togolais depuis peu ne sont pas près de se terminer de si tôt. L’affaire pendante depuis 2017 devrait être tranchée ce 09 janvier. Contre toute attente, le procès a été reprogrammé sur un mois, soit le 09 février prochain.

Rappelons que le 20 novembre dernier, lors des marches synchronisées de l’opposition togolaise dans plusieurs autres pays, des togolais avaient organisé un meeting sur le territoire ghanéen, le meeting allait bien quand la police a fait irruption pour disperser les manifestants, mettant aux arrêts l’organisatrice principale Fousséna DJAGBA et une vingtaine d’autres compatriotes Togolais. Présentés devant la justice, ils ont plus tard obtenu une libération sous caution avec un procès à la clé pour situer les responsabilités. Depuis, de report en report, ce procès peine à tenir. De son côté, l’avocat du  conseil des Togolais au Ghana Me Godwin Adudzi TAMAKLOE dit ne pas comprendre se qui se passe

 

Commentaire d'article

Umalis