Economie

Production de pétrole au Togo : Selon la BCEAO, les chiffres publiés n’établissent pas une certitude

Depuis quelques jours, l’éventualité d’une production de pétrole au Togo fait débat. L’affaire a été révélée par l’association « veille économique » qui brandit des chiffres de la Banque de France. Au cours d’une conférence de presse  ce mardi 09 janvier , la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)   a réagi à ces informations.

La BCEAO affirme n’avoir  aucune information à ce jour pour attester que le Togo est producteur de pétrole. A travers son directeur national, Kossi Tenou, l’institution bancaire dément donc fermement être la source d’information relative à la production de pétrole au Togo.
« Le rapport annuel 2016 de la zone Franc contient en réalité une erreur de reporting dans la monographie économique du Togo », précise le communiqué de presse de la banque centrale.
En effet, des données relatives à la production pétrolière attribuées au Togo, seraient plutôt les statistiques sur la côte d’Ivoire. Il en est de même des chiffres sur les principales productions agricoles vivrières et d’exportation qui sont également ceux portant sur la côte d’Ivoire. Par conséquent, ce sont les tableaux sur les principales productions ivoiriennes de pétroles, de cultures vivrières et d’exportation qui ont été par erreur reportés dans la parties du rapport portant sur la monographie économique du Togo. Plus explicitement, les tableaux des pages 159 et 160 sur la Côte d’Ivoire sont les mêmes que ceux qui figurent à la page 231 sur le Togo, déduit – on des explications de la BCEAO.

Toutefois, estime la BCEAO, cette « faille » ne doit en aucun cas être considérée comme une preuve de la production de pétrole par le Togo.

La BECEAO informe par ailleurs que la  Banque de France ayant été informée de ces erreurs publiera dans les jours à venir un errata sur son site.

Commentaire d'article

Umalis