Politique

Togo/Pas de marches à Sokodé, Mango et Bafilo, le gouvernement ne fléchit pas !

Il y a quelques mois, le ministre de l’Administration territoriale et des Collectivités locales, avait interdit les manifestions publiques pendant les jours ouvrables. Si cette interdiction a été levée depuis, ce n’est pas le cas dans les villes de Sokodé, Mango et Bafilo qui sont carrément interdites de marche. Et ça ne changera pas en 2018.

Bayadewa Boukpessi s’est exprimé à travers un courrier adressé aux leaders des 14 partis politiques de l’opposition.

« La situation d’insécurité à Sokodé, Bafilo et Mango liée à la circulation des  armes volées au commissariat de la ville de Sokodé et arrachées des mains des militaires molestés par les manifestants du 19 aout 2017 et surtout celles emportées par une bande de jeunes criminels ayant incendié des immeubles de la ville de Sokodé (…), nous oblige à interdire les manifestations dans lesdites localités le temps que l’enquête en cours permette la récupération de toutes les armes », soutient le ministre .

Toutefois, dans une dizaine d’autres villes,  les marches suivies des meetings du samedi 13 janvier, nouveau jour de manifestation de l’opposition, sont autorisées.

Commentaire d'article

Umalis