Politique

Togo / Message de vœux du Président Faure Gnassingbé : Indignation du côté de l’opposition, sérénité du parti au pouvoir

Généralement, le discours de présentation de vœux du président togolais à la nation est rarement l’occasion de grandes révélations. Ce mercredi 05 janvier, alors que le Togo traverse une situation de crise sociopolitique, les attentes des uns et des autres n’ont pas été comblées. Dans les deux camps, les protagonistes de la crise ont des réactions diverses.

Reçu ce jeudi sur la radio privée Kanal Fm, Christian Trimua, l’un des conseillers de Faure Gnassingbé, rappelle que le départ immédiat ou avant le terme de son mandat en 2020 du président de la République ne saurait être à l’ordre du jour du dialogue politique susceptible de mettre fin à la crise sociopolitique qui dure depuis près de 5 mois. En ce qui concerne l’éventualité d’une prochaine candidature de Faure Gnassingbé en 2020, la décision émane de lui-même et de son parti Unir (Union pour la République).

« Monsieur Faure Gnassingbé est venu provoquer les Togolais. Il ne propose pas la solution, mais il l’impose », a réagit ce jeudi Eric Dupuy, l’un des responsables de la coalition de l’opposition après le message des vœux à la Nation du Chef de l’Etat, qu’il qualifie d’ailleurs de « pure provocation ». Pour sa part, le président du PNP (Parti National Panafricain) Tikpi Atchadam trouve que les propos du président togolais n’ont pas suscité l’euphorie et que la main tendue à l’opposition est armée.

Toutefois, le Conseiller de Faure Gnassingbé, Christian Trimua, indique que « Le dialogue reste le meilleur moyen. Autour de la table, il y aura la majorité et l’opposition. A l’issue des débats, le chef de l’Etat et son gouvernement recevront les conclusions et les mettront en application selon les indications qui auront été données ».

Commentaire d'article

Umalis