Politique

Togo / Message de vœux de Faure Gnassingbé, un effet « coup de tonnerre » dans le camp de l’opposition

Loin de provoquer l’euphorie générale, le discours à la nation du Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé a suscité un tollé au sein de la population et du côté des partis politiques de l’opposition. Les réactions fusent de toutes parts.

« S’il faut donner la voix au peuple, à quoi bon encore le dialogue. Si les questions pour lesquelles le dialogue est annoncé feront encore l’objet de référendum, le dialogue ne sert plus à rien. Donc, dans cette logique, Faure Gnassingbé, ce dialogue est déjà mort-né’ », s’indigne Erci Dupuy, Chargé à la communication du parti ANC.

« J’ai senti quelqu’un qui, ou bien n’est pas conscient de ce qui se passe ou se fout totalement du peuple. C’est quelqu’un qui aime le pouvoir, qui veut rester mais qui ne cherche pas à régler ce qui est la préoccupation majeure des populations aujourd’hui », a indiqué Paul Dodji Apevon, président des FDR et membre de la Coalition des 14 partis politiques de l’opposition, au micro de Peter Sassou Dogbè de RFI.

« C’est que si Faure Gnassingbé présage déjà de l’issue du dialogue. Si référendum il doit y avoir, il faut que nous le décidions ensemble. Et, nous pensons encore que sur ce plan, il fait preuve de duplicité et de mauvaise foi ». C’est l’avis exprimé par Brigitte Adjamagbo-Johnson, la Coordinatrice de la Coalition des 14 partis politiques de l’opposition sur RFI.

« Le Président Faure confirme qu’il se fout pas mal du peuple togolais. Après tout ce qui s’est passé au cours de ces 5 mois, tenir un tel discours montre que le président n’est pas attentif et il n’est pas en train de prendre la mesure de la situation », tonne le président du PNP, Tikpi Atchadam sur RFI. Pour sa part, Jean-Pierre indique ne rien attendre d’ailleurs de ce discours et invite les populations à répondre avec courage à cette attitude du Chef de l’Etat.

Commentaire d'article

Umalis