Economie

Togo / Économie émergente à travers l’entrepreneuriat des jeunes et l’autonomisation des femmes

Au Togo, près de 70% de la population sont des jeunes. De même, les femmes en constituent plus de la moitié. Pourquoi ne pas mixer sur ces atouts pour booster l’économie du pays ? La réponse à cette question se trouve dans le message de vœux prononcé par le Chef de l’Etat togolais ce mercredi 3 janvier à 20h. « J’envisage par exemple que l’attribution des marchés publics réserve un quota allant jusqu’à 20% aux jeunes entrepreneurs et aux femmes, qui bénéficieront par ailleurs de procédures allégées », a-t-il annoncé.

En effet, le troisième mandat de Faure Gnassingbé entamé depuis avril 2015 est placé sous le signe du social. Par conséquent, l’entrepreneuriat des jeunes, l’aide au développement des projets des jeunes, le renforcement de capacités des femmes agricoles et l’aide à l’autonomisation économique des femmes en constituent les points clés. Des programmes ont ainsi été mis en œuvre pour relever les défis : PRADEB, AGRISEF et autres. Les résultats étant mitigés, le Chef de l’Etat renouvelle aux populations l’espoir d’une satisfaction totale dans les prochains mois.

« Les filets sociaux seront sensiblement renforcés, notamment en portant le nombre des ménages bénéficiaires des transferts monétaires de 30.000 actuellement à 120.000 durant les trois prochaines années. La jeunesse togolaise dont le dynamisme et l’engagement doivent être soutenus et accompagnés sera au cœur des interventions de l’Etat. Dans les mois qui viennent j’aurai avec eux une rencontre pour débattre des projets que je compte mettre en œuvre. Ils englobent, entre autres, la récompense du mérite scolaire, le renforcement de l’autonomie ou encore l’appui à l’entrepreneuriat », a-t-il promis.

Commentaire d'article

Umalis