Economie

Le Togo exploite bel et bien du pétrole depuis 2013: voici certains chiffres

Alors que l’État togolais nie toute exploitation du pétrole sur le sol togolais en prétendant que les réserves en pétrole sur la côte togolaise sont insignifiantes, le président de Veille Économique Thomas Koumou dit le contraire avec des chiffres à l’appui.

Selon le rapport de la Banque de France sur la situation économique de la zone franc CFA, l’État togolais a extrait 42 202 500 barils de pétrole sur la période 2013-2016, rapporte l’économiste Thomas Koumou.

« En effet, selon le rapport 2016 de la Banque de France (sources BECEAO), sur la situation économique de la zone franc CFA, le Togo a produit en 2013 (9 140 000 barils), 2014 (6 901 500 barils), 2015 (10 735 100 barils), 2016 (15 425 900 barils). En termes de montant, en pondérant les quantités produites avec les prix moyens annuels du baril, le Togo a enregistré 2 791 002 946 dollars soit 1 535 051 620 300 FCFA. Un jour, nous saurons si ces ressources atterrissent au trésor national », a-t-il indiqué.

Malgré les chiffres avancés par Veille Économique, les autorités soutiennent certes que le Togo dispose de l’or noir mais les investissements pour son extraction ont été vains. Bien que le Togo en dispose de quantité importante, son exploitation pose problème à cause des investissements considérables qu’elle occasionne. L’expérience avec la société ENI n’a pas abouti », déclarait en septembre 2017, le coordonnateur national de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE), Edoh Kokou Agbémadon.

Selon M. Koumou, sans présager de la capacité de production des puits en question, la progression actuelle mènera à 16 643 715 754 de barils, soit 9 154 043 664 757 FCFA. Et de s’interroger, « Dieu seul sait à quoi serviront ces ressources ».

Commentaire d'article

Umalis