Développement

Dettes publiques du Togo 2017 : Une baisse de 4,2 points par rapport à fin 2016

Le message de vœux du président Faure Gnassingbé aux togolais a été l’occasion d’ausculter le pays dans tous les domaines et de donner le diagnostic. Economie, finances, politique, société, bref tous les domaines de développement ont été passés en revue par le Chef de l’Etat lors de son discours. Bonne nouvelle pour l’économie : une baisse de 4,2 points !

Estimée à 77,3% du PIB à la fin 2017, la dette publique du Togo a connu une baisse de 4,2 points par rapport à fin 2016. « Conformément aux engagements pris, j’ai veillé, avec le gouvernement, à l’intensification de nos efforts d’assainissement des finances publiques, et un accent particulier a été mis sur la rationalisation des dépenses. Le déficit primaire s’est ainsi amélioré, avec une incidence positive sur la réduction de la dette publique », a laissé entendre Faure Gnassingbé.

Selon le Fonds monétaire international, la dette publique du Togo s’est écroulée de son point culminant de 81,5% du PIB à fin 2016 pour se positionner à 77,3% à la fin 2017. Le déficit primaire est passé d’une moyenne annuelle d’environ 6 % du PIB entre 2013 et 2016 à un excédent de 1,4 % du PIB au cours du premier semestre de 2017. Cette réduction est due essentiellement à la maitrise des dépenses et l’arrêt des financements excessifs de projets d’investissement public. Le budget 2018 s’inscrit dans la dynamique de ramener d’ici 2021 le taux de dettes publiques du Togo à 52,8%.

Commentaire d'article

Umalis