Santé

Togo/ Maladies non transmissibles : De la nécessité de sensibiliser les populations…

Sur 545 personnes dépistées, 145 sont hypertendus, 25 sont diabétiques, 5 sont à la fois hypertendus et diabétiques et 335 ont le surpoids (obésité). Ces chiffres sont ressortis lors des  journées contre les maladies non transmissibles  tenues du 22 au 30 décembre 2017.  Cette semaine de dépistage avait essentiellement  pour but  de sensibiliser les populations sur les Maladies Non Transmissibles.

Les journées de sensibilisation ont été organisées par le Programme National de Lutte contre les Maladies Non Transmissibles. Cette action s’inscrit dans la lignée des séances d’information et de sensibilisation à l’endroit des populations.

Pour renforcer cette action, le ministère de la Santé et de la Protection sociale a, de son côté, échangé avec la presse le  29 décembre, afin  de la mandater pour attirer l’attention de la population sur les résultats des récentes interventions sur le terrain.

Parmi ces actions, on compte notamment  l’inscription des maladies non transmissibles à l’axe 4 du Plan National de Développement Sanitaire (PNDS) 2017-2022 par le gouvernement togolais.

Les maladies non transmissibles sont des maladies qui ne se transmettent par aucun virus ni agent pathogène. En général, elles ont des origines physiologiques. Les principaux types de MNT sont les cardiovasculaires (accidents vasculaires cardiaques ou cérébraux), les cancers,  les maladies respiratoires chroniques et le diabète.

Selon l’OMS, ces maladies tuent chaque année plus de 40 millions de personnes, ce qui représente 70% des décès dans le monde.

 

Commentaire d'article

Umalis