Finance

Le Togo sollicite un emprunt obligataire pour le paiement de la dette publique et le financement de projets de développement

Selon la société de gestion et d’intermédiation (SGI) CGF Bourse basée à Dakar, le Togo est en train de solliciter le marché financier de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) à travers un emprunt obligataire par appel public à l’épargne de 60 milliards FCFA (environ 96 millions de dollars).

« Cette levée de fonds est destinée au paiement des arriérés de la dette publique intérieure et à la mobilisation de ressources nécessaires au financement des projets porteurs de croissance au Togo », précise CGF Bourse. La période de souscription prendra fin le 20 janvier 2018 et l’emprunt est assorti d’un intéressant taux d’intérêt de 6,90% couvrant la période 2018-2023. En ce qui concerne la valeur nominale des titres, elle est fixée à 10.000 FCFA (1 FCFA équivaut à 0,0016 dollar).

Par ailleurs, l’émetteur payera sur engagement les intérêts de façon semestrielle. Et, le remboursement du capital se fera par amortissement constant semestriel sans différé. L’emprunt est assorti d’une garantie souveraine de l’Etat du Togo avec un mécanisme de sûreté sur la base d’un compte séquestre ouvert dans les livres de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO).

Les investisseurs auront la possibilité de faire refinancer leurs titres au niveau du guichet de refinancement de la BCEAO. L’émetteur s’engage à demander une cotation des titres émis à la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM), trois mois après la date de jouissance fixée au 26 janvier 2018.

Commentaire d'article

Umalis