Diplomatie

Quel bilan pour la diplomatie togolaise en 2017 ? Le ministre Robert Dussey en parle !

L’année 2018, c’est dans quelques heures seulement. Généralement, c’est de coutume que chacun dresse un bilan des 12 mois de l’année qui s’en va en s’égrenant seconde par seconde. Dans cette interview accordée à republicoftogo du Prof. Robert Dussey, ministre des Affaires étrangères et Chef de la Diplomatie togolaise, tout est dit sur le parcours diplomatique du pays de Faure Gnassingbé en 2017.

Togo Top Awards: Qui a été la personnalité politique togolaise de l'année 2017

  • Faure Gnassingbé (49%, 155 Votes)
  • Tikpi Atchadam (39%, 122 Votes)
  • Yark Damehane (3%, 11 Votes)
  • Brigitte Adjamagbo Johnson (3%, 10 Votes)
  • Jean-Pierre Fabre (3%, 9 Votes)
  • Cina Lawson (2%, 6 Votes)
  • Gilchrist Olympio (1%, 2 Votes)

Total Voters: 315

« Chaque année est plus qu’un challenge pour nous aux Affaires étrangères. Au regard de l’engagement diplomatique du Président de la République, S.E.M. Faure Essozimna Gnassingbe, l’année 2017 finissant est une année de pragmatisme, d’audace diplomatique extrêmement riche en résultats pour le Togo », a-t-il dit d’entrée de jeu. « Beaucoup d’observateurs reconnaissent que la diplomatie togolaise, est une des plus innovantes (par nombres d’initiatives et d’actions) et qui monte en flèche ces dernières années notamment sur le plan africain… ».

Par ailleurs, il revient sur les actions décisives accomplies par le Togo en 2017. « Une des actions majeures de la diplomatie togolaise en 2017, est l’élection le 4 juin dernier du Président Faure Essozimna Gnassingbe, comme Président en exercice de la CEDEAO, à l’issue du 51ème Sommet de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’organisation sous-régionale. Le Togo a également dirigé la première session du Conseil d’Association dans le cadre de l’Accord d’Association entre la Communauté des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et la République Islamique de Mauritanie, le 27 octobre dernier, puis conduit également la mission d’évaluation de la CEDEAO les 1er et 2 décembre 2017 à Bissau. C’est sous le leadership du Président de la République, que le Togo a dirigé les travaux de la 52ème session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO tenue à Abuja au Nigéria, le 16 décembre 2017. Notre pays préside également le Conseil de l’Entente depuis juillet 2016 avec plusieurs réunions sous-régionales organisées à Lomé (…). Là aussi, les résultats sont encourageants.».

En outre, le ministère des Affaires étrangères travaille de concert avec les responsables du ministère de l’économie pour booster l’économie du pays. « Le Togo a réussi (du 13 au 17 mars 2017) avec un grand succès, la première session ordinaire du Comité technique spécialisé (CTS) de l’Union africaine sur les transports, les infrastructures transcontinentales et interrégionales, l’énergie et le tourisme. La deuxième édition du « Printemps de la coopération germano-togolaise » tenue du 2 au 5 avril dernier à Lomé, a permis aux politiques et hommes d’affaires Allemands, Maliens, Nigériens, Burkinabés et Togolais d’élargir leurs champs d’investissements. Avec l’Allemagne, nous avions signé un accord de coopération financière d’un montant de 37 000 000 d’euros, environ 24 235 000 000 F.CFA. Il faut également souligner le forum de l’AGOA qui fut également un événement majeur pour l’expansion économique du Togo ».

Puisque le Togo est attaché aux valeurs de sécurité et de paix, « l’année 2017 fut aussi une diplomatie proactive sur les questions de paix et de sécurité. Le Chef de l’Etat a aussi prit part au 27ème sommet Afrique-France pour « le partenariat, la paix et l’émergence » à Bamako ; et au Sommet UA-UE à Abidjan. En avril, le Togo a présidé le Conseil de Paix et de Sécurité de l’UA. La diplomatie togolaise s’est attelée avec énergie et habileté à répondre aux préoccupations les plus épineuses du continent… Une autre action pragmatique et concrète de la diplomatie togolaise, est l’adoption du projet de résolution sur les économies nouvelles bleue et verte lors de la 34ème Conférence Ministérielle de la Francophonie tenue les 25 et 26 novembre 2017 à Paris. Sur le plan de la coopération bilatérale, tout va bien et chacun joue parfaitement son rôle. La Chine, l’Allemagne, la France, les USA, le Japon, l’Inde, l’Egypte, la Corée du sud appuient le Togo dans des domaines variés et divers tels que le commerce, l’éducation, la santé, la décentralisation, la formation professionnelle, la protection civile, les transports, les droits de l’homme, le secteur privé, la société civile, etc. », a souligné le ministre Robert Dussey.

« En revanche, je peux vous confirmer la vision diplomatique du Président de la République, celle de faire du Togo un pays plus actif dans le concert des nations et dans les décisions du monde à travers des actions pragmatiques, audacieuses et courageuses, particulièrement au profit du Togo et des peuples d’Afrique », a-t-il conclut.

 

Commentaire d'article

Umalis