Education

Togo/ Affaire « escroquerie » Ecole Internationale d’Aviation : Nicoue Broohm compte agir!

L’affaire qui oppose l’École Internationale d’Aviation à ses étudiants connait un nouveau rebondissement. En effet, l’affaire serait parvenue devant le ministre de l’enseignement supérieur Nicoue Broohm. C’est ce que laisse entendre la Ligue Togolaise Des Étudiants qui a pris à cœur le problème. Dans un communiqué, le mouvement estudiantin rapporte le cours des derniers évènements concernant l’affaire.

COMMUNIQUE Relatif à l’évolution de l’affaire ÉCOLE INTERNATIONALE D’AVIATION / LTDE

Suite à la caravane qui a sillonné les principales artères de la ville de Lomé ce samedi pour dénoncer l’escroquerie des étudiants de l’École Internationale d’Aviation (EIA) par le Directeur Charles MOUKPE et pour demander encore une fois aux autorités de fermer cette école, le Président National de la LTDE a pris langue avec Monsieur le Ministre de l’enseignement supérieur qui a promis prendre les mesures idoines qui s’imposent dans ce sens d’ici le début de la semaine prochaine.

Déjà, le Ministre a clairement déclaré que l’École Internationale d’Aviation n’est pas agréée par son ministère et que d’ailleurs, il aurait, entre-temps fait sortir une liste des écoles agréées parmi lesquelles ne figure pas celle-ci.

C’est donc illégalement que l’École Internationale d’Aviation exerce depuis des lustres.

La Ligue Togolaise des Droits des Élèves et Étudiants (LTDE) tient à remercier le Ministre Octave Nicoué BROOHM pour son ouverture et sa sincérité dans le traitement de ce dossier et le prie de bien vouloir mettre en application les conclusions de notre fructueuse échange afin d’écarter définitivement le danger que représente cette école et ses dirigeants pour notre pays.

La LTDE remercie, par la même occasion tous les journalistes et toutes les organisations qui se sont fortement impliqués dans l’aboutissement heureux de nos légitimes revendications.

Par ailleurs, la LTDE saura gré des dispositions que Monsieur le Ministre voudra bien prendre pour assainir le secteur des universités et instituts privés en mettant, notamment sous verrou toutes les autres écoles qui exercent encore dans l’illégalité.

POUR UNE ÉCOLE DE QUALITÉ AU TOGO, LA LTDE AGIRA

Fait à Lomé, le 23 décembre 2017

Commentaire d'article

Umalis