Développement

Togo: 58 milliards de francs CFA pour promouvoir la gouvernance économique, la Banque mondiale et le gouvernement scellent un accord

Le gouvernement togolais et la Banque mondiale ont signé le 21 décembre dernier trois Accords de Financement. Les documents paraphés matérialisent l’engagement de la banque mondiale à soutenir les efforts du Togo pour promouvoir une bonne gouvernance économique, soutenir les investissements dans le secteur de l’énergie, et renforcer la gestion fiscale et les réformes ayant trait aux infrastructures.

Plus de 58 milliards de francs CFA sont décaissés à cet effet. Ce financement sera dédié à trois importants projets qui ont été approuvés par le Conseil d’administration du Groupe de la Banque mondiale au cours des trois derniers mois. Il s’agit notamment du:

Projet de Gouvernance Economique qui vise à renforcer la gestion des investissements publics, la mobilisation des recettes intérieures, la responsabilité de l’Etat et les mécanismes de suivi dans le but d’améliorer la qualité des services dans des secteurs prioritaires. Outre ces aspects, le projet va impliquer des organisations de la société civile pour accroître la responsabilité et la redevabilité des agents publics, promouvoir l’engagement citoyen dans le processus d’établissement et d’exécution du budget, et recueillir les observations des usagers sur la qualité et l’accessibilité des services publics dans les secteurs prioritaires. Il sera financé à plus de 8 milliards Fcfa sous forme de don.
Soutenu par un crédit de près de 20 milliards de francs CFA le deuxième projet est le Projet de Réforme et d’Investissements dans le Secteur de l’Energie (PRISET). Il contribuera à améliorer l’environnement institutionnel et la soutenabilité financière du secteur de l’énergie au Togo, renforcer et étendre le réseau électrique dans la ville de Lomé et sa banlieue, et faciliter les investissements privés dans la production d’énergie.

Le Programme d’appui à la Gestion Fiscale et aux Réformes ayant trait aux Infrastructures (PAGFRI) est le troisième projet approuvé par le conseil d’administration de la BM. Pour un montant près de 30 milliards de francs CFA qui sont octroyés sous forme de don , ce programme financera l’adoption de mesures visant à améliorer l’administration et les politiques fiscales, dont notamment la simplification et la réduction des règles et exonérations, ainsi que la facilitation de l’acquittement de l’impôt grâce à des dispositifs de paiement mobiles ou en ligne. Il contribuera également à l’amélioration des performances des secteurs de l’énergie et des technologies de l’information et de la communication (TIC).

Commentaire d'article

Umalis