Politique

Togo/ « La loi des finances 2018 est une fiction », Nicolas Lawson

La loi de finances de l’année 2018 adopté il y a deux  jours par l’assemblée nationale continue de susciter des réactions. Après l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), c’est le Parti du Renouveau et de la Rédemption (PRR) qui affiche sa désapprobation face au projet de loi.

Intervenant ce vendredi sur la radio Victoire FM, Nicolas Lawson estime que présenter un budget de 1321,9 milliards de francs CFA, en hausse de 94 milliards de francs CFA par rapport au budget de 2017 et prôner dans le même temps une rigueur budgétaire est paradoxal.

L’homme politique estime que les chiffres sous entendent qu’un climat sociopolitique sain  règne dans le pays (ce qui n’est pas le cas).

« En faisant cela, poursuit-il, le ministre de l’Économie et des finances, Sani Yaya veut démontrer aux Togolais qu’il y a de bonnes perspectives et que les recettes vont rentrer »,estime Nicolas Lawson.

« C’est de la fiction et de l’irresponsabilité », a-t-il fait remarquer tout en ajoutant qu’aucun budget n’augmente pas par miracle. Selon M. Lawson, si on veut faire un politique de relance de l’activité économique, il faut réaliser des projets productifs qui dégagent des plus-values.

Pour cela, Nicolas Lawson  propose une série de mesures au gouvernement togolais notamment l’augmentation des salaires des fonctionnaires de 35%, la satisfaction de toutes les revendications des enseignants, la multiplication par deux (2) de la bourse des étudiants et l’équipement des hôpitaux. « Le pays sera en activité et on va dégager des recettes, le pays sera en mouvement et le peuple togolais n’aura plus aucun intérêt à aller marcher », a soutenu le président du PRR.

 

Commentaire d'article

Umalis