Société

Togo/ L’ANIAC se dévoile: La lutte contre les produits chimiques est lancée!

Son principal combat : Lutter contre l’utilisation excessive des produits chimiques. Son nom : Autorité nationale pour l’interdiction des armes chimiques (ANIAC-Togo). Pour la première fois, elle se fait découvrir au public togolais. Au cours d’une conférence de presse tenue ce mardi 19 décembre à Lomé. L’Autorité a invité toutes les entités commerciales du Togo à collaborer avec elle pour mener à bien sa mission.

A partir des prochains jours, l’ANIAC compte vulgariser ses actions pour s’engager véritablement en faveur de la santé publique. A cet effet, elle invite tous les acteurs des différentes chaines de production à se joindre à sa lutte.

« Toutes les entités commerciales et toutes celles qui traitent des produits chimique concernés par la Convention ou des produits chimiques organiques définis (PCOD) sont invitées à collaborer(…). Pour ce faire, ces entités doivent fournir à l’autorité nationale des informations sur leurs activités chimiques sous forme de déclaration, dans l’optique de recevoir en cas de besoin une mission d’inspection », a lancé Pakoupati Boyodé, Président de l’ANIAC-Togo.

Le responsable de l’ANIAC-Togo, estime que le Togo de par sa situation et les atouts dont elle dispose doit inévitablement se soumettre à cette étape.

« Au regard de sa situation géostratégique associée aux opportunités d’affaires qu’il offre surtout son port en eau profonde et la densité de son réseau industriel, le Togo est devenu de nos jours une plaque tournante de transaction des produits de toutes sortes dans la sous-région ouest africaine »,fait-il remarquer.

Rappelons que  des produits chimiques sont utilisés au Togo dans les domaines de l’agriculture, de la médecine, la recherche, l’industrie, le commerce, les mines, l’alimentation, etc.

L’ANIAC-Togo a été lancée en septembre 2017 dans le but de promouvoir la paix, la stabilité par la lutte contre la prolifération des produits chimiques sur toutes leurs formes. L’idée est de s’assurer d’une meilleure utilisation de ces produits pour le bien-être des populations togolaises.

 

Commentaire d'article

Umalis