Politique

Le président togolais fier d’être un Gnassingbé

Vivement critiqué par ses détracteurs pour avoir succédé à son père Gnassingbé Eyadema, qui a brigué plusieurs mandats à la tête du pays, Faure Gnassingbé estime que le problème ne se pose pas, puisque le « délit de patronyme » n’a aucun sens par rapport aux réformes, surtout économiques qu’il a apportés.

Pour Faure Gnassingbé, son arrivée au pouvoir est la preuve de l’alternance parce que beaucoup de choses ont changé au Togo. Ce que cherche à faire l’opposition, c’est un procès de patronyme. «Je suis fils de Gnassingbé Eyadéma et j’en suis fier. Devrais-je changer de nom pour satisfaire certains ?…Ce délit de patronyme n’a aucun sens par rapport aux transformations politiques, économiques et sociales que connaît le Togo depuis 2005 », a-t-il soutenu.

Et de préciser, « qu’on ne pense pas que je cherche à m’accrocher à tout prix au pouvoir ». Il a abordé l’actualité politique de son pays lors d’une interview avec le magazine Jeune Afrique.

Commentaire d'article

Umalis