Politique

Togo Top Awards 2017: Faure Gnassingbé, un chef d’Etat pas comme les autres !

Chef de l’Etat togolais depuis avril 2005, Faure Gnassingbé est arrivé au pouvoir à la suite du décès de son père (Gnassingbé Eyadéma) et après une élection dont la contestation à été à l’origine de la mort de plus de 500 personnes (rapport des Nations Unies). L’ancien ministre des Postes et Télécommunication n’a jamais été épargné par ses opposants ainsi qu’une bonne partie de ses compatriotes qui lui reprochent d’avoir été imposé par l’armée. Mais par la signature de l’Accord Politique Global (APG) et la création d’une Commission Vérité, Justice et Réconciliation censée faire la lumière sur les crimes et violences qu’à connu le Togo, Faure réussira à avoir la confiance de la communauté internationale. Mieux, la création et la mise en œuvre de plusieurs programmes menés en faveur des populations à la base lui ont permis de se faire pardonner, du moins en partie, son arrivée contestée au pouvoir. C’est ainsi qu’il réussira à se faire réélire en 2010 puis en 2015 au cours d’élections jugées acceptables par la communauté internationale (même si elles étaient contestées par l’opposition, notamment l’Alliance Nationale pour le Changement de Jean-Pierre Fabre).

Mais le très long retard accusé dans la mise en œuvre des réformes institutionnelles et constitutionnelles et le quotidien de plus en plus difficile des Togolais ne militeront pas en faveur de Faure Gnassingbé dont le mandat social annoncé en 2015 tardait d’ailleurs à se concrétiser sur le terrain. A cela, s’ajoute le règne de 50 ans de la famille Gnassingbé (si l’on considère les 38 ans d’Eyadema et les 12 ans de son fils) que beaucoup ont du mal à supporter. Autant de facteurs (pour ne citer que ceux-là) qui finiront par avoir raison de l’apparente « stabilité politique » dont semblait jouir le Togo.

Depuis le 19 août 2017 et les manifestations réprimées du Parti National Panafricain (PNP), le pouvoir de Faure Gnassingbé est sérieusement contesté aussi bien par les Togolais vivant au pays que ceux de la diaspora. « 50 ans, ça suffit », lit-on souvent sur les pancartes et banderoles brandies lors des manifestations au cours desquelles le départ pur et simple de l’actuel locataire de la présidence est réclamé. De quoi le secouer ? Apparemment non, vu que Faure Gnassingbé parait serein, du moins pour le moment. Par ailleurs, la sortie médiatique sur la crise que beaucoup attendent de lui n’arrive pas, et n’arrivera peut-être jamais. Au lieu de s’adresser à la nation, le chef de l’Etat a plutôt fait le choix de se rendre sur le terrain pour le lancement de certains projets qui bénéficieront à court et à moyen termes aux populations. Une façon de concrétiser son mandat social en attendant le dialogue qui se profile à l’horizon.

Pour vous, Faure Gnassingbé est-il la personnalité politique de l’année au Togo en 2017 ?

Togo Top Awards: Qui a été la personnalité politique togolaise de l'année 2017

  • Faure Gnassingbé (49%, 155 Votes)
  • Tikpi Atchadam (39%, 122 Votes)
  • Yark Damehane (3%, 11 Votes)
  • Brigitte Adjamagbo Johnson (3%, 10 Votes)
  • Jean-Pierre Fabre (3%, 9 Votes)
  • Cina Lawson (2%, 6 Votes)
  • Gilchrist Olympio (1%, 2 Votes)

Total Voters: 315

 

 

Commentaire d'article

Umalis