Politique

Togo Top Award 2017: Gilchrist Olympio, l’ex-opposant historique des Gnassingbé

Opposant charismatique sous le règne de Gnassingbé père, Gilchrist Olympio, fils de Sylvanus Olympio, 1er président du Togo, a marqué sa vie d’homme politique togolais par son combat en vue de la démocratie et de l’alternance au Togo à la tête de l’Union des Forces de Changement (UFC). Ennemi N°1 de feu Gnassingbé Eyadema, celui que les Togolais appelaient affectueusement « yovovia » a été l’opposant le plus craint de l’ancien président, dont le régime a d’ailleurs tenté de lui enlever la vie lors de l’attentat de Soudou en 1992. Adulé par une grande partie des Togolais qui n’hésitaient pas à venir nombreux l’accueillir à chaque fois qu’il met pied au Togo, Gilchrist Olympio combattra très peu Faure Gnassingbé, le fils de son « ennemi », parvenu au pouvoir en 2005. Cinq années plus tard, il décide de se rapprocher du nouveau pouvoir, au grand dam de certains de ses compagnons de lutte de l’UFC et d’une grande partie des Togolais. Cette décision de Gilchrist Olympio  provoquera de nombreux départs dans son parti, notamment ceux de ténors comme Jean-Pierre Fabre et Isabelle Ameganvi qui partiront créer l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) afin de poursuivre la lutte. Gilchrist, lui, signe un accord dit « historique » avec le parti au pouvoir d’alors, le RPT. Un accord qu’il payera très chèrement, puisqu’une grande partie des militants et sympathisants de l’UFC le considéreront comme une trahison. Le leader de l’UFC aura donc sali son image aux yeux des Togolais et effacé des mémoires ses années de gloire et de lutte en tant qu’opposant historique.

Mais, il vaut mieux tard que jamais et l’ancien opposant historique l’a sans nul doute compris. Le mardi 28 novembre 2017, Gilchrist Olympio annonce sa retraite politique. Et, surprise, contre toute attente, et alors que l’opposition conteste le pouvoir de Lomé dans les rues depuis plus de trois mois, il demande à Faure Gnassingbé de quitter le pouvoir en 2020. Un geste jugé « noble » par beaucoup. Mais est-ce suffisant pour faire de lui la personnalité politique de l’année ?

Togo Top Awards: Qui a été la personnalité politique togolaise de l'année 2017

  • Faure Gnassingbé (49%, 155 Votes)
  • Tikpi Atchadam (39%, 122 Votes)
  • Yark Damehane (3%, 11 Votes)
  • Brigitte Adjamagbo Johnson (3%, 10 Votes)
  • Jean-Pierre Fabre (3%, 9 Votes)
  • Cina Lawson (2%, 6 Votes)
  • Gilchrist Olympio (1%, 2 Votes)

Total Voters: 315

Commentaire d'article

Umalis