Politique

Crise au Togo/Le Collectif des jeunes pour le développement siffle la fin du « cauchemar »

Le Collectif des jeunes pour le développement (CJD), face à la presse ce jeudi 14 décembre, a dénoncé les nombreux dégâts engendrés par la crise togolaise. Ces différents torts subis par la population togolaise ont été rassemblés et consignés dans un document sous la houlette du collectif. Le document intitulé « l’autre visage des manifestations de l’opposition togolaise » a été officiellement présenté ce jeudi.

« Il faut que les dégâts cessent », c’est en substance ce qu’on peut retenir de la sortie du CJD. Selon  le collectif, la crise débutée depuis le 19 aout dernier, « entame la cohésion sociale, paralyse l’économie du pays et risque de conduire la nation togolaise vers des lendemains incertains ». C’est pourquoi le CJD, a décidé d’envoyer son document produit à la présidence de la République et aux différentes chancelleries accréditées au Togo.

Cette action permettra, selon les membres du CJD , de démontrer que la crise que connaît le Togo est néfaste tout en permettant  au chef de l’Etat, Faure Gnassingbé et les instituions auxquelles le document a été envoyé, de prendre des mesures « idoines » pour, dit-il, « amener les leaders de la coalition à surseoir aux manifestations de rue, vu que le dialogue est annoncé ».

Le CJD  a par ailleurs offert des enveloppes contenant entre 100 et 300.000 francs aux femmes « qui ont perdu leur commerce par la faute des manifestants de l’opposition » pour disent ils « apaiser leurs cœurs ».

 

Commentaire d'article

Umalis