Politique

Togo/ Le Togo a retrouvé ses lettres de noblesse, mais il est allé au-delà, pense Payadowa Boukpessi

Le ministre togolais de l’administration territoriale et des collectivités locales,Payadewa Boukpessi, s’est confié au journal « Jeune Afrique » dans une interview publiée ce 13 décembre. Le membre du gouvernement s’est prononcé sur l’actualité sociopolitique du pays, retraçant au passage les avancées du Togo sous la direction de Faure Gnassingbe.

Payedewa Boukpessi estime que la tension actuelle qui règne dans le pays n’a pas lieu d’être en raison des multiples progrès effectués au Togo. « C’est triste que certains veuillent souiller la vie politique togolaise. Parce que, en toute objectivité, le président Faure Gnassingbé a  multiplié les initiatives qui ont permis de changer le pays. Non seulement le Togo a retrouvé ses lettres de noblesse, mais il est allé au-delà. Vous avez vu les rues ? On n’avait pas ce genre de rues, il y a quinze ans ! », S’est félicité le ministre.

« L’aéroport, le port, etc., tout a été rénové. Le chef de l’État a multiplié les initiatives pour lutter contre le chômage des jeunes, etc. Sur le plan économique, il a réussi à le transformer en un temps record. Auparavant, le 13 janvier [jour du coup d’État de Gnassingbé Eyadéma, en 1967, mais aussi de l’assassinat de Sylvanus Olympio, en 1963] était notre fête nationale et celle des militaires. Cette célébration a été supprimée. Le chef de l’État a par ailleurs fait rebaptiser des rues qui portaient des noms réveillant des souvenirs douloureux chez certains de nos compatriotes » tant de changement qui valent une reconnaissance du peuple togolais, selon M.Boukpessi .

Pour lui, « Tout cela, ce sont des signes de réconciliation et d’ouverture qui vont dans le sens de la décrispation de la vie politique. On ne peut qu’être surpris par toute cette avalanche de critiques, car la volonté de réforme de la part du président était réelle ».

Commentaire d'article

Umalis