Politique

Togo/Consultations pour l’ouverture d’un dialogue: « C’est de la diversion », soutient Brigitte Adjamagbo

 Le gouvernement togolais vient de lancer ce mardi 12 décembre une série de consultations pour, dit-on, recueillir les points de vue des uns et des autres sur les modalités du dialogue. La démarche n’est pas appréciée par l’opposition togolaise notamment la coalition des 14 partis de l’opposition togolaise. Cette dernière a boycotté la rencontre.

Pour les leaders des 14 partis politiques de l’opposition, seul un facilitateur est bien placé pour mener ces consultations.

« C’est une manœuvre de diversion. Nous sommes très vigilants, nous nous sommes concertés sur une réponse commune. Le gouvernement est disqualifié pour mener des consultations », a déclaré Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson, coordonnatrice de la coalition de l’opposition.

Brigitte Johnson soutient que l’opposition togolaise est prête pour le dialogue, toutefois elle exige une médiation internationale pour mener  les consultations.

Commentaire d'article

Umalis