Diplomatie

18ème dialogue Togo-UE: le gouvernement rassure des dispositions en cours pour le dialogue

Dans la capitale togolaise ce lundi, s’est tenu le 18ème dialogue Togo-Union Européenne (UE). La session a été présidée par le ministre des Affaires Étrangères, Robert Dussey en présence des ambassadeurs de l’UE, de la France et de l’Allemagne. Plusieurs sujets ont été abordés par les diplomates.

Il s’agit de la crise politique, du processus de décentralisation, de la migration, des retombées du récent sommet Afrique-UE à Abidjan, du plan national de développement et de la lutte contre le terrorisme.

Au sujet de la crise, l’Union Européenne indique que c’est un impératif pour le gouvernement d’opérer les réformes pour mettre fin à cette crise qui paralyse les activités dans le pays. Selon Cristina Martins Barreira, cheffe de la délégation de l’Union européenne au Togo, l’UE n’a pas une solution toute faite à proposer au gouvernement pour une sortie de crise. « Nous soutenons le processus de sortie de crise. On n’a pas de solution à proposer, parce c’est aux togolais de trouver des solutions pour la sortie de crise. Nous sommes là, nous sommes un partenaire fiable, nous avons toujours été au côté du Togo et nous le serons. Nous sommes des observateurs très attentifs, et nous avons beaucoup de confiance dans ce processus engagé pour la sortie de la crise », a-t-elle souligné.

Pour le ministre Dussey, tout sera mis en œuvre pour un retour à la normale. « Le gouvernement togolais prendra toutes les décisions qui iront dans le sens de la paix, de la stabilité, du développement de notre pays et également pour le bien-être de nos populations », a déclaré le ministre togolais des Affaires étrangères.

Ce 18ème dialogue s’inscrit dans la droite ligne de l’article 8 de l’Accord de partenariat ACP-UE qui instaure ce cadre périodique entre le Togo et l’UE.

Étaient également à cette rencontre, les ministres de la Sécurité, de l’Administration territoriale ainsi et de la Planification.

 

Commentaire d'article

Umalis