Société

Togo: le PDC+ à l’heure du bilan, de très bons résultats

Epp Ayivi-Kopé, une réalisation du PDCplus

Après cinq années de mise en œuvre, le Projet de Développement Communautaire et des filets sociaux (PDCplus) est à l’heure du bilan. Exécuter dans toutes les régions du Togo, le projet avait pour but de faciliter l’accès des communautés pauvres et démunies aux infrastructures socio-économiques de base et aux filets de protection sociale. Il est financé par la Banque Mondiale à hauteur de 14 milliards de francs CFA.

Démarré en 2012, le PDCplus est passé par 200 cantons les plus pauvres du Togo. Au total, 346 micro-projets d’infrastructures sociocommunautaires ont été réalisés, plus de 12.000 emplois temporaires créés dans la construction de 154 ouvrages, 29 millions de repas chauds ont été servis dans 305 écoles à 88.927 écoliers. Aussi, à partir de 2014, 29.600 foyers ont eu droit à des transferts monétaires mensuels de 5.000 francs CFA dans 217 villages.

Selon la ministre en charge du développement à la base, Victoire Tomegah-Dogbé, les résultats sont encourageants. « Le projet a rempli sa mission et de manière spectaculaire. La grande leçon à en tirer, c’est que des résultats concrets ont été obtenus », s’est-elle félicitée. Et pour la représentante résidente de la Banque mondiale au Togo, Joëlle Businger d’ajouter, « après 5 ans, on retient que les résultats ont été plus que satisfaisants ».

Et pour pérenniser ces acquis, deux nouveaux projets vont succéder au PDCplus. « Il s’agit du projet de filets sociaux et des services de base et du projet d’opportunité d’emplois pour les jeunes vulnérables », a indiqué Mme Businger. 29 millions et 15 millions seront débloqués respectivement pour les deux projets. L’annonce a été faite au cours d’un atelier d’achèvement du PDCplus.

Commentaire d'article

Umalis