Politique

Crise au Togo / Interprétation de l’opinion du président Macron : Chacun tire le drap de son côté !

En marge du forum Afrique-Union européenne à Abidjan, le président français a été interrogé par RFI et France 24 sur la crise sociopolitique au Togo. De l’avis donné par Emmanuel Macron, chacun des protagonistes de la situation de crise trouve que le « colonisateur » lui a donné raison. Alors que la tension sociopolitique est à son paroxysme et que le dialogue tant prôné tarde à se concrétiser, les propos du président français semblent éclairer les horizons.

« La conservation longue du pouvoir sans processus électoraux, sans cadre de pluralisme n’est pas une bonne chose. Je souhaite surtout que le peuple togolais puisse s’exprimer librement et donc que le cadre du pluralisme soit respecté et que les oppositions puissent faire valoir leurs arguments », a-t-il déclaré. Cette portion de phrase, selon les proches de l’opposition, discrédite le président Faure Gnassingbé, au pouvoir depuis 2005. Cependant, le Chef de file de l’opposition togolaise, Jean-Pierre Fabre, soutient : « ce que le peuple réclame maintenant, c’est le départ du Faure Gnassingbé ». Et, d’ajouter : « Le président des français doit régler les problèmes des Français, pas ceux des Togolais ».

Par ailleurs, les proches du parti au pouvoir épousent la vision du président français selon laquelle, « il puisse y avoir un cadre électoral dans lequel les oppositions puissent s’exprimer et aller devant les urnes et un processus électoral qui doit faire l’objet d’un contrôle pour s’assurer de sa sincérité ». « Ce n’est que par les urnes que l’opposition doit obtenir l’alternance et non par le rue », clament les amis de Faure Gnassingbé.

Pendant que chaque partie interprète l’opinion du président français selon ses intérêts propres, des milliers de manifestants continuent de battre les pavés pour réclamer le retour à la version originelle de la Constitution de 1992 et les réformes politiques. Finalement, l’opinion d’Emmanuel Macron sur la crise sociopolitique au Togo n’a servi qu’à radicaliser les positions des protagonistes.

Commentaire d'article

Umalis