Politique

Manifestations de l’opposition: passage désormais interdit au niveau de l’État Major

Lors du deuxième jour de marches de l’opposition, les manifestants ayant porté les T-shirt rouges ont été contraints par les militaires à se déshabiller au niveau de l’État-major général des Forces armées togolaises. Même, une déviation a été faite à cet endroit. Les militants n’ont plus droit de circuler à ce niveau pendant les manifestations de l’opposition. En conférence de presse hier, le ministre Yark Damehane a expliqué le pourquoi.

Selon le ministre, les militaires sont dans leur droit et les raisons de la déviation sont purement préventives, tout en indiquant que « le citoyen ne peut pas imposer sa volonté à l’État ».

« C’est une zone militaire et elle doit être respectée. Il y a des pays où vous ne pouvez pas passer devant l’État-major. Aujourd’hui avec l’intention que les gens ont, il faut tout prévoir. Les gens ont des projets, il faut éviter de leur donner l’occasion de les réaliser. Les projets des gens ne sont pas encore abandonnés. Nous travaillons là-dessus », a-t-il indiqué.

En tout cas, les manifestants (ceux d’Agoè) sont décidés à ne plus subir ce énième supplice, demain samedi troisième et dernier jour de manifestation de l’opposition. « Nous allons passer, on va voir ce qui va se passer », a lancé hier un militant.

Commentaire d'article

Umalis