Culture & Réligion

Le festival « Thérapie du rire » de Gogoligo boycotté par le public togolais

Alors qu’il déclarait il y a quelques jours que « ceux qui me critiquent sont les premiers à mes spectacles », l’humoriste togolais Gogoligo a essuyé la honte. Personne n’a répondu à son rendez-vous de « Thérapie du rire » samedi dernier. Il a dû annuler purement et simplement le spectacle.

C’était un stade omnisports de Lomé vide samedi dernier qu’on pouvait remarquer, lors de l’apothéose du festival international « La thérapie du rire » de l’humoriste Gogoligo, lui qui envisageait mobiliser une foule monstre.

Puisque personne n’a fait le déplacement, même pas une mouche, le comédien a été obligé d’avorter le spectacle, lui-même ne s’étant pas rendu sur les lieux. Selon les informations, ses amis humoristes qui ont fait le déplacement de Lomé, n’ont pas pu quitter l’hôtel à cause du boycott de l’évènement par les togolais. Il est rapporté que le show n’a eu lieu que dans l’hôtel en question.

Déjà, il est reproché à Gogoligo de verser dans du plagiat. A cela s’ajoute, son soutien pour le pouvoir de Lomé II. Répondant à une question sur son rapprochement de Faure Gnassingbé, l’humoriste disait : « un ferrailleur ou un maçon refuserait-il un contrat de travail de la présidence sous prétexte qu’il n’aime pas le président ?».

En tout cas, c’est sa carrière d’humoriste qui empathie.

Commentaire d'article

Umalis