Culture & Réligion

Musique/ L’artiste togolaise Hortense Nayo a laissé ses empreintes au Bénin

Après une première prestation au Bénin, en septembre dernier  lors du festival International Arts en Couleurs,  la chanteuse togolaise Hortense Nayo  est retournée sur ses pas en ce mois de novembre. Le weekend dernier, l’artiste a livré deux shows exceptionnels respectivement  au centre culturel « Africa Sound City » et « Yes Papa » à Cotonou. Et le public béninois s’est délecté de sa belle prestation.

Le public béninois n’est apparemment pas prêt d’oublier l’artiste togolaise de si tôt.  Sur scène Hortense Nayo s’est, comme à son habitude donnée à fond, pour satisfaire le public qui l’a accueilli. Et ces derniers ont été satisfaits de cette montée sur scène.

« J’ai vu sur scène une femme confiante, une artiste complice du temps, un charme constant dotée d’une voix généreuse. Avec un ton prophétique, elle chante la beauté et la majesté de Dieu qui devient sa patrie. La noble nature de son Gospel, l’intelligibilité de son art convoque sur elle toute la bienveillance d’un public charmé », s’est extasié  le biographe béninois Carrel Stephens Aplogan au sortir  du concert au centre culturel Africa Sound City.
Comme lui, les spectateurs ont été également séduits par les qualités de la chanteuse mais aussi par son style de musique unique : l’Afro Gospel.

« Il est vrai que quand on annonce un concert Gospel, tout le monde s’attend à des chansons de louange de Dieu. Mon approche est un peu différente car du moment où dans mes chansons, je donne des conseils et appelle à la prise de conscience, je considère que j’évangélise. Je dis d’ailleurs que l’évangélisation est ma priorité. Par exemple quand je demande aux Africains de travailler, je ne fais pas que prolonger l’évangile. Mais je le rends plus digeste », a expliqué l’artiste.

Hortense a par ailleurs promis de retourner dans le pays de Patrice Talon aussi souvent que l’occasion se présentera.

Commentaire d'article

Umalis