Société

Défaillances de l’éclairage public à Kpalimé: le MMLK exhorte les autorités à vite réagir

Au Togo, à part le problème d’accès à l’énergie, la population est également confrontée au problème d’éclairage public. C’est le cas de la ville de Kpalimé, une ville qui enregistre le plus grand nombre de touristes étrangers à cause de son climat frais et de sa position géographique. Malgré cela, « la ville est méconnaissable à cause de l’obscurité due aux défaillances de l’éclairage public avec des lampadaires électriques  totalement  éteints comme s’ils étaient grillés ». Une situation que dénonce le MMLK ». Lire plutôt le communiqué!

LA VILLE DE KPALIME VUE DE NUIT PAR LE MMLK

Depuis quelques temps, le Mouvement Martin Luther King est toujours représenté par un délégué à divers ateliers organisés dans la ville Kpalimé. Cette dernière reconnue comme l’une des localités les plus touristiques du Togo et qui offre de moments majestueux, agréables et mémorables aux visiteurs de par sa position géographique attrayante et son climat beau et humide .

Durant toute cette période de séjours, il nous est donné de constater que la ville est belle pendant la journée sous la conduite à la fois des beaux rayons solaires et des fines et agréables gouttelettes d ‘eau. Mais dans la nuit, la ville est méconnaissable à cause de l’obscurité due aux défaillances de l’éclairage public avec des lampadaires électriques  totalement  éteints comme s’ils étaient grillés. Le constat est tristement unanime dans tous les principaux quartiers. Seuls quelques lampadaires solaires éclairent quelques positions stratégiques de la ville alors que les habitants de la ville continuent de s’interroger réellement sur les motivations de cette situation qui les rend tristes et anxieux la nuit .

Le comble, aucune autorité de la ville n’a daigné communiquer sur le déficit d’éclairage public. Est-ce une panne technique de la Compagnie Énergie Électrique du Togo (CEET ) ? Est-ce une manière délibérée d’économiser l’énergie alors que les consommateurs continuent de payer sur leurs factures la redevance EP ( Éclairage public)? Si les abonnés privés décident d’éteindre leur lumière une nuit, qu’allait devenir la ville ? Pourtant, c’est cette opération de protestation à laquelle le MMLK va soumettre incessamment  les habitants de la ville. Car cette ville ne mérite pas cela de par son statut  touristique. Sinon, il suffit de faire un tour pour se rendre compte de l’évidence des faits, ce qui constitue de vives préoccupations pour les populations urbaines. Aussi, dans cet état d’obscurité généralement confirmé et constaté, les nids des voleurs et de braqueurs vont -ils se tisser davantage et par conséquent les populations s’exposent à la peur et à l’insécurité.

Selon ces populations, cette situation perdure et accroit leurs inquiétudes dont le même constat de tristesse et d’indignation fait aussi la préoccupation du MMLK. Aujourd’hui, sans aucun doute, l’obscurité est au comble de la ville de Kpalimé dans la nuit. Jusqu’à quand cela va encore durer ?

Le MMLK, dans sa quête de rétablir la justice sociale et l ‘égalité dans les communautés humaines, plaide pour la cause des habitants de Kpalimé et exhorte les autorités à œuvrer d’arrache-pied pour résoudre cette situation énergétique qui dure de trop .
« Car si nous nous taisons sur ces faits graves, notre vie commence par s’arrêter  »
Kpalimé, 21 Novembre 2017

MOUVEMENT MARTIN LUTHER KING -LA VOIX DES SANS VOIX

Commentaire d'article

Umalis