Justice

Le MMLK plaide pour un procès juste et équitable pour le prophète Maranatha Mash’ia et son épouse Blessing

Interpellés le 12 juillet 2014 et déféré en prison civile de Lomé, le prophète Maranatha Mash’ia et son épouse Blessing seront devant le parquet pour la deuxième fois ce mercredi 15 novembre. Escroquerie, complicité d’escroquerie, refus d’assistance à une personne en danger, menace de mort et séquestration sont les chefs d’accusation retenus contre ces derniers. Pour le procès, le Mouvement Martin Luther King plaide qu’il soit juste et équitable. Lire le communiqué !

Le prophète Maranatha Mash’ia et son épouse Blessing attendus pour la deuxième fois devant le parquet de Lomé ce mercredi 15 novembre 2017 : le Mouvement Martin Luther King (MMLK) souhaite un procès juste et équitable.

Après bientôt 40 mois de détention préventive à la prison civile de Lomé (depuis le 24 juillet 2014), le prophète Maranatha et son épouse Blessing comparaissent pour la deuxième fois devant le parquet de Lomé ce mercredi 15 novembre 2017.

Après le premier renvoi la semaine dernière de l’audience sous la huitaine pour défaut de comparution de la partie civile, le MMLK espère que les mesures appropriées sont désormais prises par le ministère public pour rendre effectif et définitif le procès ce jour.

Conscient de la délicatesse de cette affaire qui a longtemps défrayé la chronique, le MMLK compte sur la compétence des éminents juges de la Cour pour faire prévaloir le droit et la justice.
Accusés d’escroquerie et de fausse déclaration de naissance, les prévenus sont des présumés innocents jusqu’à l’établissement ou pas des faits.

Que la force, la puissance et la gloire de l’Éternel des ARMÉES les accompagnent, les guident et les illuminent dans le nom de Jésus-Christ!
Lomé, le 14 novembre 2017

Mouvement Martin Luther King -la Voix des Sans Voix.

Commentaire d'article

Umalis