Media

Les Médias publics se ridiculisent et ternissent l’image du Togo selon le MMLK

Le traitement réservé par les médias publics aux manifestations de l’opposition est de plus en plus décrié par la population togolaise. Le Mouvement Martin Luther King (MMLK) du Pasteur Edoh Komi dénonce cette situation pour la seconde fois et demande à la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) et au ministre de la communication, de rappeler à l’ordre les médias publics. Lisez le message du MMLK !

C ‘est avec désolation et amertume que les médias publics qui sont les moyens officiels de communication et d’informations auxquels tous les partis politiques et associations doivent avoir équitablement accès, bafouent allègrement les règles déontologiques en la matière.

Depuis quelque moment, ces médias publics notamment la TVT censure ou expédie de manière parcellaire les activités de l ‘opposition Togolaise . Les preuves sont légions et c’est un secret de polichinelle, donc connu de tous. On se rappelle que lors des manifestations du 5 octobre dernier, il nous a été dit publiquement sur la chaîne mère que les journalistes publics avaient été empêchés par les manifestants de faire leur travail, raison pour laquelle ils se sont contentés des images de whatsaps . A l ‘époque, nous leur avons accordé le bénéfice du doute.

Puis vient le premier acte des 3 jours de manifestations de l ‘opposition des 7, 8 et 9 novembre, qui s est globalement bien déroulé sans heurts sauf à Sokode et à Bafilo! Que s ‘est il donc passé pour que la TVT nous diffuse une si piètre couverture médiatique d ‘une populaire et grande mobilisation ? Un élément muet sans commentaire précédé seulement du titre avec l ‘interview du chef de file de l ‘opposition non assez audible ! Comment peut-on admettre  que les médias publics soient toujours insensibles et indifférents à la situation dramatique qui prévaut à Sokode et à Mango? Quelle honte alors que d ‘autres médias, nationaux comme internationaux servent les vraies informations sur la situation au peuple Togolais et au monde entier.

Du coup, les médias publics du Togo se discréditent et se ridiculisent perdant ainsi leur audience visuelle. Au fait , les Togolais ne perdent rien si la TVT perdure dans cette méthode de violation du code de la presse et des attributions constitutionnelles dévolues aux médias publics mais cela ternit l ‘image du pays .
Face à ces dérives des médias publics , le Mouvement Martin Luther King demande expressément au ministre de la communication et à la HAAC de leur faire respecter les attributions professionnelles

 » Si nous nous taisons devant ces faits graves, notre vie commence par s ‘arrêter  »

Lomé, le 8 novembre 2017

Le Président,

Pasteur EDOH K.KOMI

Commentaire d'article

Umalis