Politique Société

La misère des 623 Togolais réfugiés à Chereponi (nord du Ghana)

Entre subir la répression et vivre dans la misère en tant que réfugiés, le choix a été clair pour ces togolais qui, depuis le début de la crise togolaise, ont pris la route pour Chereponi, un village au nord du Ghana. Ils sont au total 623 togolais à trouver refuge dans ce camp où ils ont besoin d’aide alimentaire.

D’après le journal La Gazette du Togo, la souffrance et la misère sont le partage de ces togolais qui ont fui la répression dans leur pays. Le média rapporte qu’une délégation de togolais dont Fousséna Djagba (arrêtée au Ghana et emprisonnée pendant 4 jours suite aux manifestations) et Innocent Sossou, est allée porter assistance à ces compatriotes.

Selon la délégation, ces togolais manquent de tout. « Dans le camp des réfugiés, il manque de tout: eau potable, moustiquaire, latrines, nourritures, effets vestimentaires, matériels de première nécessité etc. La souffrance et la misère se lisaient sur les visages », a relevé Innocent Sossou.

L’aide alimentaire apportée par la délégation est composée de nourritures, de nattes, de médicaments, pour ne citer que ceux là.

Commentaire d'article

Umalis