Politique

Togo / Gilbert Bawara rectifie : « Proposer le dialogue pour l’apaisement n’est, en aucun cas, signe de faiblesse »

Dans une interview accordée à « Togo Breaking News », le ministre togolais de la fonction publique, Gilbert Bawara, a donné les vraies raisons qui expliquent la main tendue du gouvernement aux leaders de l’opposition. Il invite donc ces derniers à faire preuve d’ouverture d’esprit et de responsabilité afin de saisir cette occasion unique pour la sortie de crise.

Selon Gilbert Bawara, la seule explication aux mesures d’apaisement annoncées ce lundi est la volonté du gouvernement de désamorcer la tension, d’apaiser davantage le climat sociopolitique dans le pays et créer une atmosphère de sérénité propice pour un dialogue politique fécond à travers la libération des 42 militants de l’opposition, la restitution des motos saisies et la levée de la mesure de contrôle judiciaire dont faisait l’objet le Chef de file de l’opposition, Jean-Pierre Fabre. « En prenant l’ensemble de ces mesures, c’est aussi d’éviter que notre pays ne soit injustement dépeint comme un pays liberticide, un gouvernement prédateur des libertés politiques et des droits démocratiques, ce qui est totalement faux et contraire à la réalité », a-t-il renchéri.

Par conséquent, le ministre Gilbert Bawara tient à démentir la mauvaise interprétation qui est faite des actions du gouvernement. « Je suis sûr que certains acteurs politiques vont déduire des mesures d’apaisement du gouvernement, une faiblesse et persister dans la surenchère et le populisme. Je voudrais insister que les mesures prises procèdent d’une réelle et sincère volonté d’apaisement et let gouvernement continuera à agir avec le sens de la responsabilité et le souci de l’intérêt supérieur de notre pays, tout en faisant prévaloir l’Etat de droit et l’autorité de l’Etat », a-t-il dit.

Commentaire d'article

Umalis