Politique

Togo / De nouvelles localités gagnées par la mobilisation : « Sokodé et Tchamba bientôt dans la danse », promet Mme Adjamagbo-Johnson

Cette deuxième journée de manifestations organisée par la coalition des 14 partis de l’opposition a été caractérisée par une surprise de taille. Les populations de Tchamba (région centrale), d’Ahépé (préfecture de Yoto) et de Vogan jusque-là restés en marge de la lutte populaire se sont illustrées ce mercredi 8 novembre.

Les habitants de la ville de Tchamba se sont mobilisés en ce jour en soutien à leurs compatriotes de Lomé pour exprimer leur engagement aux côtés des forces démocratiques pour la libération du Togo. Dans le village d’Ahépé, on pouvait lire sur les pancartes des manifestants des slogans comme « Retour à la Constitution de 1992 », « Révision du cadre électoral » ou encore « vote de la diaspora ». De même, à Vogan, des centaines de personnes ont envahi les rues de la localité pour exiger l’alternance politique plus de démocratie au Togo.

Toutefois, du côté de Sokodé et Bafilo, la psychose a atteint les populations et étouffé toute tentative de mobilisation. La présence des militaires est visible dans toutes les rues de la localité. Pour sa part, la coalition des 14 partis de l’opposition dénonce les violences exercées sur les populations de ces deux villes. « Nous sommes sereins. Nous irons marcher à Sokodé et Bafilo aux côtés de ces populations très prochainement », a confié Mme Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, Coordinatrice de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition.

Commentaire d'article

Umalis