Politique

Manifestations empêchées dans 4 villes: l’Opposition doute des mesures d’apaisement du Gouvernement

Malgré que le gouvernement ait pris des dispositions pour assurer les manifestations pacifiques publiques au Togo, la réalité a été autre sur le terrain ce mardi, premier jour de la manifestation de l’opposition. Même hier, le gouvernement a annoncé des mesures d’apaisement et l’ouverture d’un dialogue pour une sortie de crise. Selon l’opposition, tout porte à croire que le gouvernement joue un double jeu.

Pour Jean Pierre Fabre, Sokodé et Bafilo ne sont pas les seules localités du pays où la manifestation a été empêchée. Les villes de Kpalimé et d’Aného ont connu le même le sort bien que l’interdiction de manifester en semaine soit levée par le gouvernement.

La coalition des 14 partis dit ne pas croire aux mesures d’apaisement et au dialogue du gouvernement Klassou. Elle fait savoir qu’elle n’irait pas à ce dialogue. « Ils disent qu’ils ont pris des mesures d’apaisement. Et pourtant aujourd’hui encore, ils ont empêché nos manifestants à Sokodé et à Bafilo. Et dire que nous allons les croire et nous mettre à table avec eux, jamais ! Nous ne sommes pas fous », a laissé entendre Fabre.

Le chef de file de l’opposition dit avoir dénombré de nombreux blessés à Sokodé.

Commentaire d'article

Umalis