Politique

Manifestations de ce 7 novembre : Un geste qui envoie un message fort de l’unité des togolais dans la lutte commune!

De Bè-Gakpoto à Atikoumé en passant par Adewui, les togolais sont sortis massivement pour exprimer leur ras-le-bol de la situation actuelle de leur pays. Poursuites, intimidations, arrestations, emprisonnement et tortures, aucun moyen utilisé pour semer la peur n’a réussi à les dissuader. De cette journée de manifestations, deux choses essentielles sont à retenir.

Dans le cortège d’Atikoumé, un individu suspect avec un long couteau parmi les manifestants a été interpellé par les services de sécurité de l’opposition. Selon certains manifestants, ce pourrait être un « milicien » envoyé pour semer la zizanie et jeter le discrédit sur les organisateurs. Pour l’heure, le doute persiste dans l’esprit des manifestants. Rien n’est encore précis. De ce fait, l’arme a été saisie par le service d’ordre et de sécurité de l’opposition en guise de preuve au moment venu.

Par ailleurs, comme l’hymne national du Togo le précise, la destinée du pays est entre les mains du Grand Dieu. C’est donc à Lui que les manifestants adorateurs d’Allah se sont adressés dans une prière commune à laquelle se sont joints les chrétiens et les adeptes des autres religions présents dans la foule. Un tableau qui réfute l’argument de « djihadisme » prêté à ces mouvements de protestation populaire.

Commentaire d'article

Umalis