Culture & Réligion

Togo/ Évènement inédit : A la découverte du patrimoine culturel immatériel…

Qu’est ce qu’un patrimoine culturel immatériel ? Comment le sauvegarder ? Le Goethe institut veut éclairer l’opinion publique sur le sujet. Ce mercredi, une séance d’information est organisée à cet effet au siège de l’institut allemand à 19H30. L’entrée est libre et gratuite.

Le patrimoine culturel immatériel est défini par la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de 2003 de l’UNESCO comme étant « des pratiques, représentations, expressions, connaissances et savoir-faire, ainsi que les instruments, objets, artefacts et espaces culturels qui lui sont associés, que les communautés, les groupes et, le cas échéant, les individus reconnaissent comme faisant partie de leur patrimoine culturel ».

En terme courant, c’est l’ensemble des croyances, des pratiques religieuses, des contes, des légendes, des proverbes qui se transmettent de génération en génération.
Au Togo, les ethnies possèdent un riche patrimoine culturel immatériel toutefois méconnu ou banalisé  par la grande majorité.

Les rites initiatiques (Akpéma chez les peuples Kabyè) des danses de chasseurs et de guerriers (Akpiwu à Yikpa), de réjouissance (Bobobo des peuples Ewé), des fêtes de moissons (T’bole des peuples Bassar)… , le patrimoine est riche et diversifié.

Toutefois, beaucoup de jeunes togolais ne s’intéressent plus à ces pratiques qui les identifient à d’autres sociétés. Pour les responsables du goethe institut, « Il urge de les sauvegarder surtout pour les générations futures ».

Pour ce faire, l’institut veut mettre à profit les nouvelles technologies  qui se sont donc imposées comme « le meilleur et le plus fiable support de documentation et d’archivage du patrimoine ». « L’avantage de ces outils ne consiste pas seulement dans la facilité de conservation et de sauvegarde des informations concernant les éléments patrimoniaux mais aussi dans les opportunités qu’ils offrent pour accéder à ces informations et les valoriser », notent les responsables du goethe institut.

L’orateur de cette rencontre hors du commun est M. ATI Komi, Gestionnaire des industries culturelles et créatives ,Coordinateur Général du Réseau Francophone pour la Promotion des Arts et de la Culture (RFPAC).

 

Commentaire d'article

Umalis