Société

Togo / Relecture de l’avant-projet de la loi du code foncier à la loupe « Equité-genre »

Un atelier de formation de deux jours axé sur l’étude de l’avant-projet de la loi du code foncier au Togo a pris fin hier à Lomé. Ce fut une initiative des ONG, Auto Promotion pour un Développement Humain Durable (ADHD) et Floraison visant à reconsidérer la place de la gente féminine dans la société.

Devant l’urgence d’élaborer une loi fondamentale pour actualiser le code foncier au Togo, il est important de reconsidérer la place et le rôle fondamental de la femme ainsi que sa contribution au développement durable dans une famille, dans la communauté et dans le pays. Elle est un noyau de la production, de la transformation et de la distribution des produits vivriers. En tant qu’actrice dans l’alimentation de la famille, son accès à la terre est une condition essentielle pour l’autosuffisance alimentaire dans la société.

Cependant, il existe un clivage entre le droit moderne et le droit coutumier dans le domaine du foncier. Raison pour laquelle, le gouvernement togolais a entamé depuis quelques mois un processus de modernisation du code foncier. L’organisation du Forum du Foncier à Lomé s’inscrit d’ailleurs dans ce cadre. A l’issue de l’atelier, des recommandations ont été formulées en vue d’être intégrées dans l’avant-projet de loi.

Commentaire d'article

Umalis