Politique

Togo / Retour à la Constitution de 1992 originelle, exigence de la jeunesse de l’opposition

Les jeunes membres et sympathisants de partis politiques d’opposition ont décidé de donner leurs opinions par rapport à la crise sociopolitique actuelle au cours d’une rencontre de sensibilisation axée sur le thème « Mobilisation populaire pour le retour de la Constitution de 1992 : comprendre le sens des notions de peuple, de paix et de violence ».

Pour Gérard Akoumey et Emmanuel Gnagnon, respectivement membres des Forces démocratiques pour la République (FDR) et du parti Les Démocrates, Jean Eklou de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) et Germain Sossou du parti Togo Autrement, il est impératif d’informer la population sur les raisons qui expliquent le retour systématique à la Constitution de 1992 dans sa version originelle.

Selon Emmanuel Gnagnon, « l’oligarchie incarne en son sein de la violence du moment où elle est une accumulation du capital entre les mains d’une minorité face au peuple ». Dans ce cas, la responsabilité de la violence revient à ceux qui refusent l’alternance, a-t-il renchéri. A l’issue des échanges, les organisateurs ont invité les jeunes s’engager dans la lutte pour le retour pur et simple à la Constitution originelle de 1992.

 

Commentaire d'article

Umalis