Santé

Un enfant sale à plus de chance de ne pas tomber malade, le saviez-vous ?

Les enfants aiment souvent se rouler dans la poussière et ne font pas attention à leur propreté. C’est tout le contraire des parents qui sont exigeants et méticuleux en matière de netteté : des habits propres et impeccablement repassés, le lavage des mains et un corps sans tâche de souillure. Cependant, se salir pourrait renforcer l’immunité des enfants et les tenir à l’abri des maladies.

Selon des résultats de recherches sanitaires, les enfants produiraient eux-mêmes des anticorps qui les protègent des allergies. Si l’hygiène et les progrès de la médecine ont permis de réduire les maladies infectieuses, ses excès ont provoqué de même la propagation de nouveaux troubles et des allergies tels que le diabète de type I, l’obésité, l’autisme, l’asthme etc. Par ailleurs, nos environnements parfois trop « sains » entravent le bon fonctionnement du système immunitaire des enfants en raison de la diminution des contacts avec les bactéries dès leur plus tendre enfance.

Il y a différentes catégories de microbes : les bons et les mauvais. Ces « bonnes » bactéries, à l’exemple des « probiotiques », sécrètent des substances bénéfiques pour la santé et qui permettent de lutter contre la prolifération des micro-organismes nuisibles. On peut les retrouver dans les yaourts et les fromages. A part se laver les mains et se brosser les dents qui constituent des boucliers sûrs contre les infections, il ne faut pas trop nettoyer le nez de l’enfant. Par contre, il faut lui trouver un animal de compagnie, lui faire visiter une ferme, le laisser mettre les mains à la bouche. Le corps de l’enfant saurait développer ses propres auto-défenses.

Commentaire d'article

Umalis