Développement

Togo / 1ère édition de la journée mondiale des villes : « Lomé la belle » retrouvera-t-elle sa gloire d’antan ?

La journée du 31 octobre a été retenue pour célébrer les villes du monde entier. La capitale togolaise n’a pas échappée à la règle. Une occasion pour faire l’état des lieux de la situation actuelle de la ville de Lomé et de se projeter dans l’avenir afin d’imaginer ce que sera la capitale togolaise dans 20 ans.

Comme l’a souligné l’Amiral Fogan Adégnon, maire de la ville de Lomé, « l’objectif global visé par la commémoration de cette journée est d’attirer l’attention sur les problèmes et questions soulevés par le développement urbain durable du grand Lomé ». Pour marquer cet évènement, une conférence-débat a été organisée par la mairie. Le premier responsable de la ville de Lomé et tous les participants ont mené des discussions et proposer des mesures susceptibles de redorer l’image de la capitale togolaise dans les 20 prochaines années.

Jadis surnommée « Lomé la belle », la capitale du Togo de part sa situation géographique et ses atouts culturels exerçait un attrait touristique indéniable. Elle servait de référence dans toute la sous-région et était la destination de vacances par excellence. Confrontée aujourd’hui aux problèmes d’ordures, de pollution, de concentration de populations, d’assainissement, de réhabilitation d’infrastructures et autres, Lomé a perdu toutes ses armes de séduction.

Cependant, le maire Fogan Adégnon « reconnait les problèmes auxquels fait face la ville de Lomé… il rappelle que le gouvernement ne dort pas sur ses lauriers afin de parvenir à une ville de Lomé moderne d’ici à 2035 ».

Commentaire d'article

Umalis