Développement

Que retenir des cinq (5) ans de mise en œuvre du Programme d’Action d’Istanbul (PAI) au Togo ?

Le ministère togolais de la planification et du développement en collaboration avec le PNUD, a organisé ce mardi 31 octobre 2017 à Lomé un atelier d’échanges et de partage sur les résultats de la mise en œuvre du Programme d’Action d’Istanbul (PAI) en faveur des Pays Moins Avancés (PMA) durant cinq (5) ans. Il a été question de bilan et de perspectives d’avenir.

En effet, cette rencontre a été ouverte par le Directeur de cabinet du Ministère de la Planification du Développement, M. Essohanam Edjeou, représentant du ministre de tutelle. Notons que cet atelier vise à publier les leçons apprises au cours des cinq (5) années de mise en œuvre du PAI et du rapport national 2015 relatif à ce programme. Plusieurs représentants des administrations publiques, des institutions de la République, du secteur privé, des partenaires techniques et financiers ainsi que des organisations de la société civile ont pris part à cette rencontre.

D’après l’exposé du Directeur Général de la Mobilisation de l’Aide et du Partenariat, Point Focal du PMA, M. Essobozou Awade, la création du guichet unique et l’Office Togolais des Recettes (OTR) sont les résultats directs de ce programme. Par ailleurs, des avancées notables ont été rconstatées dans ce cadre par le Togo dans les huit (8) domaines prioritaires du PAI en 2015. En revanche, d’énormes défis restent à relever, notamment en ce qui concerne la sanction de mauvaises pratiques, la transformation de produits de base et la dynamisation du secteur privé. Le Togo doit donc faire des efforts pour remédier à ces situations et sortir de la catégorie de Pays Moins Avancés (PMA).

Commentaire d'article

Umalis