Agro-Environnement Société

Pour l’accès de la femme à la terre au Togo, la Fondation Konrad Adenauer (FKA) s’engage !

Dans le cadre de l’examen de la Charte foncière communautaire pour la gestion des conflits liés à l’accès de la femme à la terre au Togo, une rencontre a eu lieu du 26 au 27 octobre dernier à Notsè (90 km de Lomé) entre les acteurs impliqués. La Coordination nationale de la Fondation Konrad Adenauer (FKA) s’implique davantage.

En effet, la proposition d’une charte communautaire pour le droit de la femme à l’accès à la terre est le résultat de cette rencontre. Rappelons que plusieurs rencontres et formations ont été initiées par rapport à la question de la lutte pour l’accès à la terre par la femme. D’ailleurs, la Coordination nationale de la Fondation Konrad Adenauer (FKA) en a fait son cheval de bataille depuis quelques années. D’abord, cette charte fait l’état des lieux de la situation actuelle concernant l’accès de la femme à la terre au Togo.

Il est aussi question dans le document des dispositions légales qui existent au Togo et dans d’autres pays pour la promotion des droits de la femme à la terre.  Les signataires ont donc pris l’engagement de conférer les mêmes droits aux hommes et aux femmes dans le partage des terres. Le contenu de cette charte sera par la suite vulgarisé dans les communautés et surtout auprès des chefs traditionnels. Pour sa part, la Fondation Konrad Adenauer (FKA) envisage l’adoption de cette charte dans les jours à venir pour l’effectivité du droit de la femme à l’accès de la terre.

Commentaire d'article

Umalis