Politique

La Diaspora Togolaise en Europe dépose une plainte contre le régime de Faure Gnasingbé à la CPI

Pour les violences exercées (bastonnades, tire de balles réelles sur les manifestants aux mains nues, l’usage des milices…) sur la population togolaise depuis le début de la crise, la diaspora  togolaise en Europe saisit la Cour pénale internationale (CPI). Elle a déposé une plainte contre le pouvoir de Faure Gnassingbé ce mardi 31 octobre.

L’auteur de la plainte est l’Association « Romari France ». L’association accuse Faure Gnassingbé, chef de l’État et chef suprême des armées, les ministres Yark Damehame, Payadowa Boukpessi, le chef de l’État-major Général Félix Kadanga, quelques miliciens identifiés et les chefs de garnisons d’être responsables des exactions commises sur la population.

« Nous avons déposé officiellement plainte, nous avons un reçu qui atteste notre plainte a été prise en compte », a déclaré un responsable de l’association. Ce dernier précise qu’une instruction a été ouverte pour le Togo et toutes les victimes peuvent envoyer leurs preuves.

Pour rappel, une plainte a déjà été déposée à la CPI contre le colonel Yark Dmehame, par les parents des victimes de la répression du 19 août dernier.

Commentaire d'article

Umalis