Politique

Togo / Selon Gilbert Bawara, le congrès du parti Unir signe un nouveau départ pour relever des défis importants

En sa qualité de cadre du parti Union pour la République (Unir), le ministre togolais de la Fonction publique Gilbert Bawara a parlé de la portée du premier congrès statutaire du parti. Notons que cet événement a eu lieu le week-end dernier à Tsévié (30 km de Lomé).

En effet, c’est avec « détermination, confiance et sérénité que le président du parti a salué l’enthousiasme des militants à travailler sur le terrain pour que UNIR reste ce parti qui incarne à la fois le renouveau dans les idées et dans les pratiques politiques ». Par ailleurs, le parti Unir restera ouvert au dialogue et à la concertation pour le retour de la sérénité dans le pays, a-t-il renchéri. Contrairement aux accusations portées contre cette formation politique par la Coalition de l’opposition, il estime qu’UNIR n’a jamais été hostile au dialogue.

Raison pour laquelle « UNIR reste ouvert au dialogue et à la concertation avec toutes les autres composantes de notre pays, car nous estimons que les défis sont nombreux », a-t-il ajouté. Pour sa part, le ministre Bawara promet que le parti apaisera les esprits afin qu’un climat de sérénité regagne le Togo ; ce qui devra permettre de continuer la marche pour la consolidation de la démocratie et le renforcement de l’Etat de droit, la préservation des libertés et surtout le développement du pays.

Commentaire d'article

Umalis