Politique

Togo / Un discours à cœur ouvert du président d’Unir, Faure Gnassingbé, à « ses » togolais…

Lors du tout premier congrès statutaire de l’Union pour la République (Unir, au pouvoir) organisé ce samedi à Tsévié, le Chef de l’Etat togolais a parlé cœur à cœur aux militants de son parti et exprimé sans faux-fuyants ses états d’âmes et ses convictions.

Devant les militants et sympathisants d’Unir, plusieurs cadres du parti et quelques membres du corps diplomatique au Togo, le président du parti Unir a déclaré être ému d’avoir été chaleureusement accueilli à Tsévié par une foule en liesse. Pour lui, c’est une façon de « démontrer que nous sommes forts, nous sommes sereins et nous sommes optimistes » malgré les moments difficiles que traverse le Togo depuis plus de deux mois.

« Les temps que nous vivons ne sont pas faciles. Vous conviendriez avec moi… Aujourd’hui, ceux qui intoxiquent et mentent ont trouvé un allié dans la technologie. On peut transformer une chose juste ou alors, un homme simple comme moi en dictateur sanguinaire. J’ai découvert que j’étais un dictateur sanguinaire. Mais être parmi vous ce matin et voir l’accueil que vous m’avez réservé, cela me réconforte. Effectivement, la vérité finit toujours par triompher… », a indiqué Faure Gnassingbé avec un air de victime.

Commentaire d'article

Umalis