Société

Crise au Togo/ Brimades, violences, arrestations…Des organisations montent au créneau

Depuis l’enlisement de la crise politique au Togo, les arrestations sont courantes dans le pays. La plupart des personnes interpellées n’ont toujours pas regagné leurs foyers. A cela s’ajoutent les violences de tous extrêmes perpétrées sur les populations. Face au mutisme des personnes concernées, cinq organisations de la société civile se constituent en « avocats défenseurs ». Il s’agit des organisations : NOVATION INTERNATIONALE, SOLIDARITÉ PLANÉTAIRE, NOUVEAU CITOYEN, FDP, AJAAH. Dans une note conjointe, ces derniers dénoncent ces actes de répression et demandent à leurs instigateurs d’y mettre un terme:

Réaction de 5 organisations de la société civile après un passage observatoire des lieux de détentions et hôpitaux où sont admis les manifestants

Les associations de protection des droits humains après avoir parcouru les lieux de détention voir quelques cliniques et hôpitaux où sont gardés les manifestants, tiennent à faire les remarques suivantes

1 – Les conditions dans lesquelles sont intervenues les arrestations ne répondent pas aux règles de l’art. Violence, bastonnades, voir usage d’armes à feu

2 – Dans les lieux de détention préventive, les manifestants sont soumis à des tortures et traitements inhumains dégradant

3 – Beaucoup de blessés ne se sont pas fait comptabiliser et se soignent clandestinement et sans moyens

4 – Certains blessés font état de poursuite par les forces de l’ordre et sont obligés de vivre caché ce qui facilite l’infection des plaies

5- Des mineurs en période de scolarisation sont détenus dans le cadre des manifestations

6 – Des filles également sont détenues dans le même cadre

Face à cette situation nous demandons aux autorités de cesser immédiatement la poursuite des manifestants

D’engager des soins sérieux aux manifestants emprisonnés et dont les plaies ne cessent de se détériorer

De libérer tous les manifestants dont le chiffre actuel à la prison de Lomé dépasse largement la centaine

Faire cesser les enlèvements d’honnêtes citoyens et les violations des domiciles privés

Fait à Lomé, le 27 Octobre 2017

Les signataires

NOVATION INTERNATIONALE
Louis Rodolphe ATTIOGBE

SOLIDARITÉ PLANÉTAIRE
Yawo KLOUSSE

NOUVEAU CITOYEN
Espoir KOUDJODJI

FDP
MIDOHOIN Yawo Koumonďji

AJAAH
NYAKEY Evrard

Commentaire d'article

Umalis