Société

Deux imams en détention, la ville de Sokodé martyrisée : Surtout ne pas confondre la crise togolaise au djihadisme !

C’est en substance le message adressé par le Collectif des associations islamiques du Togo au gouvernement togolais lors d’une conférence de presse organisée hier vendredi à Lomé.

En effet, les membres de ce regroupement appellent les autorités togolaises à faire la différence entre la crise togolaise et le djihadisme. Par ailleurs, ils exigent la libération sans conditions des deux imams « dont leurs arrestations sont jugées injustes, illégales ». Il s’agit des imams Alpha Alassane Djobo de Sokodé et Alpha Wahid Babayi de Bafilo.

Par la même occasion, le Collectif des associations islamiques du Togo a demandé au gouvernement de mettre en place des mesures idoines pour que la liberté religieuse soit respectée sur toute l’étendue du territoire national. Il appelle les uns et les autres à la paix et lance « une collecte de fonds et de vivres pour venir en aide aux victimes des évènements malheureux ».

Commentaire d'article

Umalis