Education

Pour que l’éducation retrouve toute sa valeur au Togo, WAO-Afrique interpelle les décideurs politiques

Initiée par  le  Prix Nobel de la paix Kallash Styarthi, la campagne « 100 millions pour 100 millions » a été lancée ce mardi à Lomé sur le thème « les décideurs de retour à l’école » avec le concours de WAO-Afrique et de ses partenaires. Cette initiative, qui s’étend sur 5 ans, vise essentiellement à expliquer le bien-fondé de l’éducation aux enfants déscolarisés.

Selon Albert Howanou, Président de l’Association parlementaire sans frontière pour les droits des enfants, section Togo, « la campagne 100 millions pour 100 millions » permettra une synergie d’actions entre les parlementaires et le ministère des enseignements primaire et secondaire pour sauver les enfants et les jeunes de l’analphabétisation. Rappelons que l’Indien Kallash Styarthi est un fervent artisan dans la défense des droits des enfants.

En effet, cette campagne permettra aux  enfants de prendre connaissance des obstacles auxquels sont confrontés les jeunes de par le monde dans la jouissance de leurs droits à la santé, à la sécurité à la liberté et surtout  à l’éducation. A travers cette initiative, les enfants auront à développer un esprit critique et des compétences actives en matière de citoyenneté en s’engageant avec leurs pères respectifs et les décideurs pour des solutions à leurs différents problèmes. Le lycée de Tokoin, celui de Kara Tomdè, le lycée Nassablé et l’Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest (UCAO) sont les 4 établissements ciblés pour la campagne.

« Notre mission première sera d’attirer l’attention des décideurs  politiques sur la situation de l’éducation scolaire des enfants dans le monde en général et au Togo en particulier  afin de les   amener  à interpeller l’Exécutif dès que le besoin se fera sentir »,  a expliqué Cléophas Mally, Directeur exécutif de WAO-Afrique.

Commentaire d'article

Umalis