Société

Crise au Togo/ Les réfugiés togolais au Ghana ont atteint le summum de 500 personnes(ONU)

Dans un communiqué officiel, l’Organisation des Nations Unies (ONU) a révélé que plus de 500 Togolais ont trouvé refuge au Ghana voisin. Ces personnes ont  fui la répression des forces de sécurité dans la région de Mango (nord du Togo) dans un climat de forte contestation populaire contre le pouvoir.
L’ONU  soutient avoir recensé à ce jour  plus de 500 personnes sur le territoire ghannéen notamment dans les districts de Chereponi, Zabzugu et Bunkprugu-Yunyou (nord-est du Ghana).

« Ces personnes originaires du Togo, dont des femmes et des enfants, ont expliqué aux employés du HCR avoir rejoint le Ghana à pieds depuis leur région de Mango (…) pour fuir des atteintes au droits de l’Homme », explique le communiqué.
L’organisation onusienne assure par ailleurs que « Le Haut Commissariat pour les Réfugiés (HCR) travaille avec les autorités du Ghana pour assister plus de 500 Togolais arrivés récemment dans le pays, fuyant les troubles politiques dans leur pays ».
Depuis deux mois, le Togo connait une forte vague de contestation contre le président Faure Gnassingbé. A l’appel de 14 partis politiques de l’opposition togolaise, les populations ont mené des séries de manifestations pour le retour à la constitution de 1992.
La répression est particulièrement violente à Mango et à Sokodé, villes situées au nord du pays, faisant des morts et plusieurs blessés.

Commentaire d'article

Umalis