Politique

Nicodème Habia appelle les togolais à « s’armer de courage et de détermination pour libérer le pays par la résistance »

L’opinion de la CEDEAO sur l’actuelle crise sociopolitique au Togo n’a pas fini de susciter des réactions. D’après le message livré mardi dernier par le président ivoirien, Alassane Dramane Ouattara, au nom de cette institution, « il faut aller aux négociations pour donner corps aux modifications constitutionnelles déjà engagées ». Pour sa part, le président de « Les Démocrates » invite le peuple togolais à gérer souverainement la crise.

« Nous (les Togolais) devons savoir que nous devons prendre notre destin en main, et nous devons garder notre flamme de la résistance, c’est ce qui est important pour nous. Tout le monde peut faire des déclarations, mais c’est aux Togolais de se battre pour libérer leur pays. Nous ne devons pas attendre qui que ce soit, nous devons nous organiser. Le peuple doit être organisé par des leaders pour pouvoir gagner cette bataille », indique-t-il. Pour lui, la proposition de sortie de crise de la CEDEAO relève de la « diplomatie ». « Nous devons prouver à Alassane Ouattara que ce qu’il a dit n’engage que lui, que c’est à nous de nous battre pour notre pays », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, l’homme politique s’est permis, au-delà  de son opinion sur la question de faire une petite comparaison entre la position de la CEDEAO et celle des Etats-Unis. Il note qu’ »il y a une grande différence » entre les Etats-Unis qui semblent savoir ce que veut le peuple togolais et la CEDEAO qui n’écoute que ce qu’on leur raconte sur la situation politique du Togo. Notons que Nicodème Habia, président du parti Les Démocrates est membre du groupe des 6 puis de la grande Coalition des 14 partis de l’opposition.

Commentaire d'article

Umalis